On se souvient tous du « Don’t ask don’t tell ». Qu’en est-il aujourd’hui des gays engagés dans l’armée américaine ? Le site Buzzfeed s’est posé la question à travers l’une de ses dernières vidéos. Après avoir passé en revue les raisons qui motivent les garçons à rejoindre les rangs (pour faire plaisir aux parents, pour les avantages financiers, par défi personnel…), certains avouent qu’ils n’avaient pas encore vraiment conscience de leur homosexualité en signant.

La plupart des interviewés reconnaissent avoir soufflé un bon coup une fois le « Don’t ask don’t tell » derrière eux. Mais il ressort tout de même de ce clip un goût de langue de bois. Un militaire avec un peu plus de bouteille que les autres note que le changement de discours de l’armée a surtout apaisé les vétérans qui étaient restés dans le placard.

Pour les jeunes, cela leur a permis de tout simplement continuer à faire leur boulot sans se sentir menacés.