La Californie vient de marquer l’histoire LGBT en approuvant l’étude de l’évolution des droits LGBT en Californie dans les écoles, dès la rentrée prochaine.

Cet État a toujours été précurseur en matières de droits des homosexuels, mais c’est encore un grand pas en avant, et une première pour les États-Unis (voire même le monde !).

C’est jeudi dernier que les responsables de l’éducation en Californie ont approuvé ces changements. Cela coulait finalement de source, car une des lois fondamentales de l’État exige que les droits des homosexuels soient inclus dans les cours d’histoire, puisque l’évolution positive de ces droits sur tout le territoire américain à souvent commencé en Californie, et notamment à San Francisco.

Et, pour les écoliers, tout commencera par l’histoire d’un certain New Yorkais qui a marqué l’histoire homosexuelle en Californie : Harvey Milk, qui se démarquera par son combat pour les droits LGBT à San Francisco.

Harvey Milk à San Francisco dans les années 70

Harvey Milk à San Francisco dans les années 70

Pratiquement tous les Californiens semblent satisfaits de cette nouveauté, ce qui montre une grande ouverture d’esprit des habitants de cet État, que l’on ne retrouve pas forcément dans tous les États américains.
Cependant, quelques voix discordantes se sont élevées, non pas pour remettre en cause l’étude de l’histoire LGBT, mais plutôt pour faire remarquer que certaines minorités ont plus de privilèges que d’autres. En effet, aucune mention de l’histoire amérindienne (et du massacre qui a eu lieu lors de l’arrivée des Européens) n’est faite en cours d’histoire.

Cela marque donc une réelle évolution positive pour nos droits, mais est-ce vraiment juste pour d’autres minorités, en comparaison ?

A vous de juger.