On nous pousse de plus en plus à être performant, souriant, avenant. Mais être timide de nature, ce n’est pas un choix ! Certains garçons se battent parfois toute leur vie contre leur caractère introverti. Est-ce un handicap pour draguer ou au final une arme inattendue ?

 

Timide, mode d’emploi

timide gay 

Nicolas a la trentaine et il est content : « Maintenant j’arrive un peu à faire illusion ! ». Comprendre que désormais quand il rencontre des inconnus, il parvient à tenir une conversation.  Sa timidité lui a souvent porté préjudice : « C’est bien sûr un handicap au travail mais aussi avec les mecs. Car quand quelqu’un te plait et que tu es introverti, tu tournes cent fois plus autour du pot que les autres. Tu attends que l’autre fasse le premier pas, tu peux paraître bizarre. Pour la majorité des gays, l’assurance est sexy et la timidité passe pour un manque d’assurance. Ca peut te casser pas mal de coups, notamment pour ce qui est des plans culs ».

 

Se sentant bloqué, Nicolas a entrepris un travail sur lui-même pour fermer le moins de portes possibles : « Avant, dès que je me retrouvais au sein d’un groupe, je restais bouche bée. J’écoutais longuement mais je ne trouvais rien d’intéressant à dire à mon sens. Je me suis souvent senti un peu à part car je ne suis pas quelqu’un qui aime parler de tout et de n’importe quoi. J’aime les échanges longs, parler des choses importantes, personnelles… En soirée, j’ai toujours été surpris de toutes ces banalités sur lesquelles les gens débattent pendant des heures. Résultat : on vient souvent me voir en me disant : « Ca va, tu t’ennuies pas trop ? Tu parles pas ». On te fait sentir que tu devrais être plus présent, plus intéressé… Petit à petit, j’essaie de faire semblant (rires). Je tente de rebondir sur les choses que les gens disent même quand je n’y trouve pas grand intérêt, je pose des questions… Ca fait la blague et on me laisse tranquille ».

 

Aux yeux de Nicolas, certains pensent que les timides sont un peu des « proies faciles ». Il nous raconte : « Certains mecs se disent que vu qu’on parle peu, qu’on donne l’impression de pas se fondre dans le décor et d’être un peu mal à l’aise, on se laissera emballer par le premier type à l’aise. C’est mal connaître les timides ! Si on ne parle pas beaucoup, on réfléchit énormément, on analyse ce qui se passe autour de nous et je pense qu’on est plus difficile « à choper » que les autres ».

 

Le charme des timides

 gay timide

Si tous les timides ont un jour ramé des heures avant de juste embrasser un mec, certains savent aussi transformer ce qui pour certains est une faiblesse en force. C’est le cas de Thibault, jeune introverti d’une vingtaine d’années : « On me dit souvent que j’ai une tête de timide et que c’est mignon. Beaucoup de garçons sont intrigués par les timides car nous renvoyons quelque chose d’un peu sauvage, de mystérieux. C’est comme un préliminaire en plus : avant d’obtenir des infos sur nous, qu’on se lâche, le mec doit prendre son temps. Et quand il parvient à nous amener à nous ouvrir, il découvre souvent des surprises. On me dit régulièrement que les timides sont des gens surprenants. On a un petit parfum de secret  qui est sexy».

 timide gay couple

Sexuellement, Thibault a appris à user et abuser de sa timidité pour laisser les actifs « faire tout le boulot ». Il nous explique, souriant : « Ca doit être plus compliqué pour les actifs mais en tant que passif, quand tu es timide, les mecs aiment ça. Surtout ceux qui tripent sur les jeunes à initier (rires). Ils ont l’impression qu’ils ont face à eux une petite chose fragile, on leur donne l’impression d’être l’homme fort qui mène la barque. J’admets parfois forcer le trait, jouer sur mon côté introverti pour minauder un peu… On n’imagine pas comme ça, mais beaucoup de gays trouvent que les timides sont plus charmants  et excitants que les autres ».

 

Les timides seraient-ils le nouveau sexy ? Qu’en pensez-vous ?