Non, il n’y a pas que les filles qui en rêvent ! Nous aussi on a regardé tous les films Walt Disney et nous aussi on se dit qu’un jour notre prince viendra. Mais attendre le prince charmant, est-ce vraiment de notre âge ? Quelles sont les conséquences directes dans les vies de ceux qui croient encore en l’homme idéal ?

 

Le besoin de rêver

Prince Charmant 

Ca ne vous aura pas échappé : la vie, c’est pas tous les jours facile ! On ne sait même plus à quand remonte le début de la crise et on n’ose même plus espérer qu’elle s’arrête. Alors qu’il n’a jamais été aussi difficile de tenter de se réaliser professionnellement parlant, on a tendance à projeter tous nos fantasmes et notre soif de bonheur vers le champ affectif. Peu importe si on a pas le job de nos rêves, on se dit qu’au moins on finira bien par trouver le grand amour. Rassasiés dès le plus jeune âge de dessins animés édulcorés et de comédies romantiques, on s’imagine bien devenir nous aussi le héros de notre propre film et l’objet de l’attention et de l’affection d’un beau garçon qui surgirait de nulle part. On a tout simplement besoin de rêver, c’est ce qui nous fait tous tenir, ce qui nous rend vivant. On se souvient de cette phrase issue du film Lola de Jacques Demy : « Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur »

 

Le fantasme du sauveur

 

Le problème dans tout ça, c’est que certains garçons célibataires attendent tout simplement de leur homme idéal qu’il soit un sauveur. En plus de nous plaire physiquement, il serait à lui seul la source de lumière de toute notre existence. Si vous pensez qu’un seul homme peut faire passer votre vie du noir au blanc, sans vouloir jouer les rabat-joie, vous y allez sans doute un peu fort. Si vous avez des problèmes avec votre famille, au boulot, des soucis avec vous-mêmes (manque d’assurance par exemple), n’attendez pas qu’un garçon entre dans votre vie pour que cela change. Bien sûr, il existe des types formidables qui rendront votre vie plus exaltante, qui vous feront du bien. Mais les vrais héros qui peuvent résoudre tous les problèmes de la Terre, ça n’existe que dans les blockbusters de cinéma. Attendre de l’autre qu’il trouve des solutions à nos soucis est une erreur : ne dépendons pas de notre partenaire pour aller mieux, prenons notre vie en main ! Si vous placez trop d’attentes dans votre compagnon, il pourra se sentir sous pression et ça, ce n’est pas bon du tout.

 

Mon prince sera grand, bien dessiné…

 

Darren Criss poses for a portrait at Teen Choice 2011 at the Gibson Amphitheatre on August 7, 2011 in Universal City, California. ... 07-08-2011 ... Photo by: Kristian Dowling/PictureGroup/EMPICS Entertainment.URN:11354570

Darren Criss poses for a portrait at Teen Choice 2011 at the Gibson Amphitheatre on August 7, 2011 in Universal City, California. … 07-08-2011 … Photo by: Kristian Dowling/PictureGroup/EMPICS Entertainment.URN:11354570

Le hic majeur avec le fantasme du prince charmant, c’est qu’on y pense depuis le plus jeune âge et on ne cesse de se le représenter, de se l’imaginer. Avoir un idéal, pourquoi pas ? Mais attendre de l’autre qu’il soit cet idéal, c’est compliqué. Faut-il y voir l’explication de l’extrémisme grandissant de certains garçons dans leur quête de leur partenaire ? Qui n’a jamais assisté à l’une de ces conversations où on peut entendre : « Moi, je ne pourrais pas être avec un mec petit » ou « Un garçon qui n’a pas un gros sexe c’est juste pas possible ! » ou encore « Je ne pourrais pas être avec quelqu’un qui n’est pas sportif ». Chacun développe sa propre fantasmagorie et finit par transformer le tout en critères de sélection. Au risque de finir seul à vie, avec cette image « romantique » que l’on fait rimer avec une certaine idée de la perfection.

 

Il faut savoir être flexible ! Si vous vous mettez dans la tête que l’homme avec qui vous ferez votre vie sera forcément comme-ci ou comme ça, vous vous égarez. Vous fermez la porte à la surprise, à l’imprévu, à tous ces potentiels partenaires qui ne sont à priori pas votre genre mais pourraient bien vous surprendre. Nous sommes dans une société qui nous pousse à être de plus en plus dur avec nous-mêmes et par extension on devient extrêmement exigeants avec les autres. Au point, quand on commence à sortir avec quelqu’un, de pouvoir « bloquer » sur certains de ses défauts et de se dire que « non, je n’aime pas ça chez lui, ça ne pourra pas marcher ».

 

Dans le fantasme tout est simple, dans la vie réelle tout est concession

prince charmant 2 

Désolé si on vous fait débander mais à quelques exceptions près, dans la « vraie vie », votre prince charmant ne sera jamais parfait. Ca ne veut pas dire que vous ne pourrez pas vivre de coup de foudre, que vous ne pourrez pas être transportés par une rencontre. Bien au contraire. Mais chaque relation arrive à un moment donné vers des complications. Quoi de plus normal : nous sommes tous différents. Votre copain ne pourra jamais être parfaitement en phase avec vous, toujours comme vous voudriez qu’il soit. Et c’est ce qui fait son charme ! Allons donc à contre courant de cette mode ambiante qui voudrait qu’on crie « au suivant ! » à chaque petite embuche ou crise de couple. Apprendre à construire au lieu de tout casser car on doute…

 

Les contes de fées nous laissent souvent avec un « et ils vécurent heureux » juste au moment où le prince et sa princesse se mettent ensemble. Bref, ça s’arrête juste avant que les complications arrivent. Et ça on ne nous le montre jamais et certains n’ont tout simplement pas les armes pour composer avec. Accepter l’autre et ses travers, faire la part des choses, se battre pour que votre relation soit solide, s’endurcisse, qu’elle soit plus forte que les idées reçues : ne serait-il pas là le geste héroïque ?

 

Le prince charmant est un mec normal

 

Ce qu’on ne veut même pas admettre au final, c’est que si on trouvait un mec canon, riche, gentil, en symbiose totale avec nous, avec qui on ne s’engueule jamais et qui respire en permanence la perfection… on s’ennuierait ! Ou on ne se sentirait tout simplement pas à la hauteur (car quand on est deux garçons, on se compare aussi l’un à l’autre). Le vrai prince charmant est tout simplement quelqu’un qui nous veut du bien. Quelqu’un qui s’intéresse à nous, qui s’adapte à nos bizarreries, qui aime discuter, patient, et qui nous fait nous sentir bien tout simplement. En comprenant qu’on n’aura jamais un mec qui a TOUT ce dont on rêvait et en acceptant de faire des compromis, on fait déjà un grand pas en avant. Et si on veut rêver d’un grand mâle avec une épée qui tue un dragon ou nous délivre de notre horrible belle-mère, il reste toujours la fiction…