Stephen Port, le tristement célèbre tueur en série de Grindr, a été jugé coupable du meurtre de trois hommes.

StephenPort

L’homme de 41 ans, connu de tous les gays de Grande Bretagne, a été jugé coupable aujourd’hui même pour le meurtre de Gabriel Kovari, Daniel Whitworth et Jack Taylor, à Londres. D’autres verdicts sont à venir pour d’autres meurtres et agressions sexuelles commis par l’accusé.

L’homme avait empoisonné ses victimes avec des doses malheureusement fatales de la drogue du violeur (le GHB).
Les premiers soupçons ont pesé sur Stephen Port en décembre 2014, où des liens entre plusieurs victimes gays ont été faits. Des investigations se sont tenues durant toute l’année 2015, menées notamment par des médias locaux, jusqu’à ce que l’on retrouve le corps sans vie de Jack Taylor dans un cimetière, derrière une église, en septembre 2015.

A l’époque, la police ne parvenait pas à trouver d’éléments pouvant mener à un coupable en particulier pour les multiples agressions et meurtres commis par Port, et aucun lien tangible ne pouvait être fait entre les victimes. Les différents meurtres étaient alors traités comme étant des crimes « séparés », sans liens les uns avec les autres.

Stephen Port avait au total 18 comptes différents sur 12 applications ou sites de rencontres gays ou d’escorte. Voilà ce qui a permis de faire le lien entre toutes les victimes après des mois de recherches.

Stephen-Port1

Il a aussi été jugé coupable pour trois agressions sexuelles et sept délits liés à l’administration d’une drogue dans l’intention de nuire après que la court l’ait entendu sur son utilisation du GHB dans le but d’empoisonner des hommes afin d’avoir des rapports sexuels avec eux alors qu’ils étaient inconscients.

Il a plaidé non coupable pour plusieurs crimes et délits, dont le meurtre, le viol et l’agression sexuelle de plusieurs hommes.

Les jurés sont actuellement en train de réfléchir à la sentence finale.