Le programme du FN parle clairement de la réduction des droits acquis durement ces dernières décennies.

Marine  LP

Même si Marine Le Pen essaie d’éviter le sujet autant que possible afin de ne pas créer de remous, le programme du FN pour la présidentielle parle de lui même : le point 87 évoque le retour sur la loi Taubira en créant une union civile qui remplacerait le mariage et parle clairement d’un refus d’élargir les droits à la gestation pour autrui, ou à la procréation médicalement assistée, aux couples homosexuels. Le point 89 est le seul à aborder le problème de la discrimination, sans pour autant mentionner l’homophobie une seule fois.

Hormis le programme, même si Marine Le Pen reste discrète sur la question de l’homosexualité, son père et sa nièce ont la langue plus pendue : quand le paternel s’offusque de l’hommage rendu au policier tué sur les Champs Elysées en déclarant « Il m’a semblé qu’on rendait plutôt hommage à l’homosexuel qu’au policier. La participation de son conjoint, le long discours qu’il a prononcé, institutionnalisaient le mariage homosexuel en l’exaltant de façon publique. Cela m’a un peu choqué. Je pense que cette particularité familiale doit être tenue à l’écart de ce genre de cérémonie », la jeune nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal Le Pen, déclare publiquement sur BMFTV qu’elle se portera garante pour l’abrogation du mariage pour tous, en rappelant que cette promesse est écrite noir sur blanc sur le programme de Marine Le Pen.