Il est 20h, on se connecte l’air de rien. On regarde quelques photos, on explore, on envoie des messages. On commence des dialogues, on envoie son dernier selfie. On regarde des choses sur Internet en même temps. Et puis d’un coup, on réalise que la soirée est terminée, il est minuit et on a passé 4h sur un site de rencontres. Cette histoire doit vous paraître familière : qui n’a jamais passé des heures sur des plates-formes remplies de garçons ? Pourquoi y consacre-t-on autant de temps ? Est-ce plutôt une bonne chose ou faut-il au contraire y faire attention ?

 

La difficulté de s’aborder dans le monde réel

 

C’est la base : un site de rencontres comme Nethomo, on s’y inscrit pour… rencontrer des garçons. Du moins, c’est l’idée. Car forcément, en se connectant on se rend compte qu’il y a du choix, des profils très différents. Alors déjà on part en « repérage », on voit qui pourrait nous plaire dans notre ville, on contacte. Si on est là c’est parce qu’on rêve d’une belle surprise. Paradoxe de notre société contemporaine : nous n’avons jamais été aussi « connectés », Internet décuplant et facilitant l’accès à l’information, et en même temps qu’est-ce qu’on se sent seul ! Les gens ont de plus en plus de mal à se lier les uns aux autres, quand on sort dans les bars gays les mecs restent entre potes, quand on va dans un sexclub, logiquement les mâles cherchent essentiellement du cul. Alors on choisit l’option site de rencontres car c’est celle de la facilité. On peut oser dire « Salut » à un parfait inconnu qu’on trouve mignon contrairement à ce beau mec vu dans les transports en commun, qu’on a dévisagé mais qu’on n’a pas osé aborder de peur de paraître louche ou de se prendre une veste. Sur un site dit de dating, on ne risque rien si ce n’est un « pas mon style » ou une absence de réponse. La drague sans trop de risques en somme.

 

Ne plus être seul

 heures sites de rencontres

Ceux qui passent le plus de temps sur les sites de rencontres vous le diront : s’ils y sont c’est parce que cela permet de tromper l’ennui et le parfum de solitude. Même si on ne rencontrera jamais tel ou tel garçon, cela fait du bien d’échanger un peu, de rigoler, de s’ouvrir aux autres, de découvrir de potentiels nouveaux univers. Il y a bien quelqu’un qui nous parle, nous lit et nous répond, à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit et c’est un vrai réconfort qui n’est pas négligeable.

 

Le rituel de l’espoir

 

On se prend très vite au jeu, on connaît la mécanique. « Salut, ça va ? » et après libre à chacun de porter l’échange où il le souhaite. On s’échangera des photos, on se demandera ce qu’on fait dans la vie ou le week end, on se dira si on est actif, passif ou les deux en attendant cet instant fatidique où on décidera ou non de « passer de l’autre côté » en s’échangeant nos numéros et en planifiant une « vraie rencontre ». C’est un éternel recommencement et cela a du bon. Car à chaque fois, il y a l’espoir de tomber sur LA personne qui pourra nous rendre heureux. Peu importe le nombre de fois où on recommence le processus : chaque profil est une nouvelle promesse.

 

Tout est possible

 gay-chat

Alors que la vie est ponctuée de choix et de concessions, quand on est sur un site de rencontres, tout semble possible. On peut draguer 4 mecs en même temps, ce n’est pas grave !  On est dans le domaine du fantasme, dans un entre deux, on parle à des personnes qui sont bien réelles mais qui n’existent pas vraiment physiquement dans notre vie pour autant. Un simple profil peut devenir un ami, un plan cul peut devenir un amoureux etc.

 

Addiction

 

Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus et bien d’autres encore, le risque de devenir accro est considérable. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose. A un temps encore pas si lointain, on entretenait des correspondances via des lettres. Ce qui a changé c’est que maintenant on se livre beaucoup plus à des individus que l’on n’a jamais vu, en leur racontant nos vies, en leur envoyant une photo très intime… Les sites de rencontres, dans le fond, c’est comme tout ce qui est bon et procure du plaisir : il ne faut pas trop en abuser. Ne pas oublier que c’est une passerelle vers de belles histoires et non pas un endroit où l’on reste indéfiniment. Osez la VRAIE rencontre !

 

Utilisation intelligente

 

Ne délaissez pas vos amis, ne vous renfermez pas sur vous-mêmes, ne changez pas l’essence des sites de rencontres. N’oubliez pas que c’est un outil pour vous aider à établir de nouvelles relations, faites-en bon usage, tirez-en le meilleur et n’y consacrez pas tout votre temps libre. Une utilisation intelligente, c’est tout simplement oser faire le premier pas, consulter régulièrement ses messages, y répondre et non pas attendre 3h que quelqu’un daigne vous contacter en vous lamentant. Privilégiez les échanges riches avec un ou deux garçons plutôt que d’envoyer 30 « Salut » et faire des réponses courtes qui ne mèneront nulle part.  Draguez efficace en somme.