Chercher le garçon, trouver son nom et s’éclater à fond. Dans l’idée, oui. Mais bien souvent, une fois qu’on finit au lit avec notre target ou même notre mec, il y a des choses qui peuvent nous gêner et qu’on n’arrive pas forcément à exprimer, de peur de vexer ou casser l’ambiance. Panorama de ces moments de « gênance » et quelques clés pour s’en dépatouiller.

choses_lit_03

Quand il a mauvaise haleine…

Vous aviez envie de lui en rouler une mais quand il ouvre la bouche vous avez l’impression d’ouvrir un frigo rempli de fromages périmés. Ca arrive à tout le monde de « puer de la gueule » : proposez un chewing gum gentiment, il comprendra.

Son sexe ne sent pas bon

choses_lit_02

Les problèmes d’hygiène c’est délicat. Si son sexe sent la mort, vous aurez difficilement envie de lui faire une gâterie. C’est le moment de proposer une bonne douche à deux, pourquoi pas coquine :  une fois que le bel outil sera bien passé par la case savon, vous pourrez savourer.

Ses fesses ne sont pas propres

Profile of two shirtless gay men kissing

Profile of two shirtless gay men kissing

La situation embarrassante pour l’actif qui va caresser le petit cul avec son doigt et qui réalise que ce n’est pas clean. Ou pour les plus inconscients qui mettent la langue et héritent d’un goût franchement pas sympathiques. Oops ! Moindre catastrophe : quand vous commencez à prendre et que vous sentez que la voie n’est pas totalement libre. Difficile de trouver une pirouette qui ne casse pas tout. Il n’y a plus qu’à prétexter que vous n’avez pas forcément envie d’une sodomie ce soir…

Ses sous-vêtements sont anti-sexy

Caleçon flottant trois fois trop grand, slip de grand-père… Tous les garçons ne soignent pas forcément leurs dessous et ce n’est pas très avantageux pour eux. Ce n’est toutefois pas un des sujets qui peut mettre le plus mal à l’aise : vous pouvez oser lui dire qu’il pourrait refaire sa garde-robe de dessous ou lui offrir un ou deux boxers qui lui iront bien comme il faut.

Il ne sait pas sucer

Il paraît que les mecs sucent mieux que les filles mais il y a toujours des exceptions ! S’il s’y prend comme un pied (on ne parle pas des malheureux qui mettraient les dents, au secours !) , vous pouvez tenter de lui donner des indications (« lèche », « plus doucement », « laisse-moi aller dans ta bouche » > là vous gérez mieux). Tendrement, avec un peu de domination, vous devriez parvenir à l’éduquer à la fellation sans le froisser.

Il vous fait trop l’amour à la papa

Ca peut vraiment être super de faire l’amour, les yeux dans les yeux, tout en douceur. Mais parfois on tombe dans la routine et le garçon se fait un peu trop mou. Pour réveiller la bête, verbalisez un peu, gémissez et demandez « plus fort », osez être plus provocant voire, pourquoi pas,  un poil vulgaire.

Vous pouvez aussi le surprendre avec de petits scénarios (jeu de rôle, accessoires) pour l’amener à sortir de sa zone de confort. Si vous le sentez trop timide, bousculez-le un peu (« J’ai envie que tu me baises, vraiment à fond » , autant être direct !).

Essayez également de sortir du lit : salon, cuisine, lieux plus insolites : variez pour ne pas sombrer dans une sexualité trop réglée et monotone.

Et vous, quelles sont les choses qui peuvent vous mettre mal à l’aise et que vous n’arrivez pas forcément à verbaliser au lit ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires !