Le chef cuisinier australien était marié à sa femme depuis 2013. L’homme s’est suicidé après avoir commis l’irréparable.

Aussiegirl

Cette histoire digne d’un film d’horreur s’est déroulée en 2014 et fut découverte lorsque Marcus Volke, un cuisinier de 27 ans, a appelé un électricien pour remettre l’électricité dans son appartement : les plombs avaient sautés à cause d’un court circuit causé par le débordement de la casserole dans laquelle il faisait cuire les restes de sa femme, Mayang Prasetyo.

 

Le tueur fou aurait dit à l’électricien de « ne pas faire attention à l’odeur ».

Une fois sorti, l’électricien aurait alors appelé la police à cause de cette odeur de « viande pourrie ».

La police, dans un premier temps, n’a pas eu de soupçons quant à Volke car il était très coopératif. Mais lorsqu’il a pu sortir de son appartement suite à la visite des policiers, le jeune homme s’est tranché la gorge et a fini de s’achever dans une décharge située près de son appartement.

Quand la police est revenue dans son appartement, les officiers ont découvert une scène de carnage : du sang de partout sur le sol et une casserole ouverte qui semblait contenir des pieds humains.

L’un des policiers a déclaré à la presse qu’il pensait que c’était la blague d’un malade, pour leur faire peur. Mais il a malheureusement assez vite réalisé que ce n’était pas une blague.

Les causes de la tuerie restent aujourd’hui inexpliquées, mais cette histoire sordide refait surface dans les médias anglo-saxons pour son atrocité sans nom.

La presse australienne avait d’ailleurs été vivement critiquée à l’époque, en 2014, pour se concentrer plus le genre sexuel de la victime et son passé d’escort que sur la tuerie en elle-même.